Magyar | English | Deutsch | Français
Pâques
Notre vie au monastère
Vie de prière
Communauté fraternelle
Travail
Horaires
Prions ensemble!
Présentation de la Bonne Nouvelle de la rédemption
Diaporama
Contact
Recherche

Présentation de la Bonne Nouvelle de la rédemption

 

En cette année en avril, nous nous souvenons, avec un cœur reconnaissant, du 15ième anniversaire de la dédicace de notre église.

Selon les documents  les plus anciens de notre ordre, tous les monastères cisterciens et leurs églises doivent être  consacrées à la Reine des cieux  et de la terre  (Charte de Charité). Notre Communauté monastique a choisi la fête de l’Annonciation. Le mystère de Dieu, devenu homme pour nous, qui est un thème central dans les écrits des auteurs cisterciens, renvoie aux premières années de la vie de notre Communauté, vécues dans la clandestinité.

La fête de l’église exprime que notre existence est un cadeau et qu’elle nous donne la mission d’accomplir notre vocation:
transmettre la Bonne Nouvelle.

Jusqu’à présent, la salutation de l’ange n’est pas représentée dans l’église abbatiale. Avant la dédicace, on nous a prêté un bas-relief en bois, représentant Marie avec l’Enfant Jésus et comme cadeau, nous avons reçu un crucifix. Avec reconnaissance, nous avons accepté les deux.

Depuis, nous avons cherché la possibilité d’une œuvre d’art qui représente l’appellation de notre église avec la simplicité et l’exigence cisterciennes. Lorsque nous avons découvert les œuvres du sculpteur, László Mátyássy, cela nous a paru évident que ce mode de représentation s’accommoderait harmonieusement avec l’atmosphère du sanctuaire. Nous avons demandé à l’artiste de sculpter en bronze pour notre église, l’annonciation de la naissance de notre Rédempteur et l’accomplissement de cette œuvre rédemptrice assumée pour nous sur la croix.

Après le dessin et le modèle en plâtre, le crucifix en bronze est sur le point d’être terminé, ainsi que l’Annonciation qui sera prête après la Pentecôte.

Pour celles et ceux qui sont d’accord avec cette initiative et aimeraient contribuer à la mettre en œuvre, merci de nous aider, selon vos possibilités.

Que tout celles et ceux qui entrent dans notre église puissent participer à la bonne nouvelle et à la réalité de l’œuvre de la Rédemption, par la représentation de ce mystère.

A megváltás örömhírének megjelenítése


Voici comment le sculpteur László Mátyássy présente son œuvre :

A megváltás örömhírének megjelenítéseLa réalisation des statues de ‟l’Annon-ciation” sera installée sur le mur à gauche, à côté de l’autel, dans l’église du Monastère cistercien de Kismaros.

La Vierge Marie et l’archange Gabriel sont debout, sur un arrière-plan en bronze légèrement replié sur le dessus.

Cette plaque en arrière plan suggère un espace intérieur intime, telle une chambre ou l’intérieur d’une église. Entre les deux statues, il y a une fenêtre carrée, dans laquelle la colombe descendue vers Marie, symbolise la venue de l’Esprit Saint. L’ange Gabriel, le messager, regarde vers la Vierge; la position de sa main qui bénit, montre l’Esprit Saint colombe.

Le portrait et la posture de Marie sont simples et statiques. La Vierge accueille avec humilité et dignité la Bonne Nouvelle, la volonté de Dieu. Son regard ne s’oriente pas vers l’ange, mais vers le crucifix qui se trouve sur l’autre mur de l’église et annonce l’avenir du Rédempteur juste conçu, le Supplice de la Croix et la Résurrection.

L’Esprit Saint, la Vierge Marie et l’archange Gabriel constituent une composition trigone et il existe également une relation trigone dans le sanctuaire, à savoir, entre la Vierge Marie, le Christ crucifié et l’Eucharistie célébrée sur l’autel.

Pour la préparation de l’ensemble trigone, je me suis inspiré des représentations de l’Annonciation médiévale, des portails en bronze, des cuves baptismales romanes et des représentations byzantines.

D’une manière simple et mûrement réfléchie, mon but est d’exprimer la spiritualité cistercienne et de réaliser une œuvre qui invite à une prière paisible et profonde.

A megváltás örömhírének megjelenítéseLa statue en bronze représentant le Christ crucifié sera mise à côté de l’autel, sur le mur à droite, dans l’église de l’Annonciation du Monastère cistercien de Kismaros.


Pour modeler le Christ, je n’ai pas choisi la forme iconographique nommée ‟Christ souffrant”, mais l’image glorieuse du Crucifié. Ici, le Christ n’est pas suspendu à la croix, mais Il flotte presque devant la croix en ouvrant les bras, comme s’Il voulait embrasser le monde. La statue ne représente pas le corps souffrant, agonissant et torturé, mais l’image paisible du Christ glorifié qui a vaincu la mort. Cela nous annonce déjà la Résurrection. Sur Ses mains et sur Ses pieds, des blessures et des plaies sont visibles, mais il n’y a pas de clous; ainsi l’impression du flottement est encore plus forte. La croix en bronze ne touche pas le mur, ce qui renforce la fluidité de toute la réalisation.

Je me suis inspiré des représentations de croix romaines et byzantines pour façonner le Crucifix. Semblable à la manière puritaine, j’ai essayé de symboliser la simplicité cistercienne.










László Mátyássy, sculpteur



Ciszterci Nővérek Boldogasszony Háza Monostor
,
H-2623 Kismaros, Szuttai dűlő, www.cisztercimonostor.hu,

IBAN: HU46107003234998140950000005 (EUR)
Affiche ‟dons-statues”

Nom de la banque: CIB Bank Zrt. Vác; Adresse de la banque: H-2600 Vác Széchenyi u. 4-6.;
(CIB Bank Ltd./H-1027 Budapest, Medve u. 4-14.);
Code de la banque (BLZ): 10700323; Code Swift (BIC): CIBHHUHB

 

téléchargement de l’affiche
téléchargement de la brochure